Soutien aux 14 Kurdes de Strasbourg, en grève de la faim depuis plus de cinquante jours

samedi 9 février 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Le 22 janvier nous faisions mention des grèves de la faim qui gagnaient progressivement toutes les prisons en Turquie et celle commencée à Strasbourg depuis le 17 décembre 2018, avec des revendications clairement exprimées.

Malgré les divers interventions politiques et manifestations de protestations, la situation, qui n’a pas évoluée, est devenue dramatique. Le Collectif de soutien aux grévistes de Strasbourg lance un appel au secours :

depuis le 17 décembre 2018, 14 Kurdes sont en grève de la faim illimitée pour réclamer la fin de l’isolement total de leur leader emprisonné Abdullah Öcalan et la libération de tous les prisonniers politiques en Turquie. Cela se passe à Strasbourg ! L’état de santé des grévistes de la faim est alarmant ! Ils en sont à leur cinquante-quatrième jour de jeûne ! Cela ne peut que nous interpeller ! Notre collectif de soutien appelle à un sursaut de l’opinion publique et des personnes attentives aux Droits de l’Homme. Les pouvoirs publics doivent intervenir rapidement auprès du gouvernement turc pour faire cesser cette situation oppressive. Il n’y a plus un instant à perdre. La vie des personnes est en jeu.

Pour le collectif : Bernard Revollon. Collectif de soutien : Zin pour les femmes – Centre démocratique du Peuple kurde à Strasbourg - MRAP Strasbourg – Les Amis du Peuple kurde en Alsace – PCF 67 - Mouvement de la Paix 67 – Justice et Liberté – Partizan – NPAACAP - Solidaires Alsace.

Soutien de la délégation internationale pour la paix de l’EUTCC

En février 2017, une délégation internationale pour la paix organisée par la Commission civique pour la Turquie et l’UE (EUTCC) et composée de 11 membres européens et nord-américains, dont des membres du Parlement européen et du Conseil de l’Europe, des universitaires et des journalistes, s’était rendue à Diyarbakir et Istanbul pour recueillir des informations sur la situation des droits de l’homme dans le pays. Suite aux différents entretiens, l’EUTCC a publié un livre : « Ta liberté et la mienne : Abdullah Öcalan et la question kurde dans la Turquie d’Erdoğan ». La délégation, qui va se rendre à nouveau en Turquie et au Kurdistan du Nord du 11 au 16 février, a demandé à rencontrer « le leader du peuple kurde Abdullah Öcalan », détenu dans l’ile-prison d’Imrali, ainsi que les responsables du ministère turc de la Justice. Un certain nombre d’entretiens sont programmés avec le Parti démocratique des Peuples (HDP?), l’Association des droits de l’homme (IHD), la Fondation turque pour les droits de l’homme (TIHV), le Congrès de la société démocratique (DTK), le Parti des Régions démocratiques (DBP), les Mères de la paix et des syndicats de travailleurs du secteur public, ainsi que des représentants d’organisations de la société civile. La délégation rencontrera Leyla Güven, en grève de la faim depuis 93 jours. Avant leur entretien à Ankara, deux membres de la délégation rendront également visite aux militants en grève de la faim à Strasbourg.

Réagissez pour briser le silence qui tue !

Dans un communiqué, le Conseil démocratique kurde en France (CDKF) appelle à réagir :

interpellez vos élus, le gouvernement et l’Etat français, les institutions européennes !

Nous vous invitons en particulier à écrire à :
- Mr. Thorbjørn Jagland, Secrétaire général du Conseil de l’Europe ;
- Mr. Regis Brillat, Secrétaire exécutif du CPT ;
- Mr. Michael Neurater, chef de la division du CPT chargée de la Turquie.

Il publie également un dossier sur le mouvement de la grève de la faim.

André Métayer


Documents joints

PDF - 675.6 ko

Sur le Web

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 21 janvier 2018

Publication

1297 Articles
Aucun album photo
122 Brèves
24 Sites Web
27 Auteurs

Visites

2 aujourd’hui
5 hier
1209037 depuis le début
Aucun visiteur actuellement connecté